Agenda des animations

Histoire et légendes de l’ordre des Templiers : Le territoire templier à l’est de la forêt d’Orient

Mardi 2 octobre
salle des fêtes de Soulaines-Dhuys - Conférences

Les templiers, ces mystérieux moines soldats du Moyen Âge, ont fait couler beaucoup d’encre.

Thierry Leroy

À 20 h 30.

Gratuit.

Une conférence organisée par les archives départementales de l’Aube et les Archives nationales dans le cadre du partenariat avec l'Andra.

 

Par Thierry Leroy, doctorant en histoire du Moyen Âge à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, président de la fondation Hugues de Payns et membre résident de la Société académique de l’Aube.

Trait d’union entre l’Orient des croisades et l’Occident des cathédrales, les templiers, installés sur les ruines mythiques du temple de Salomon à Jérusalem, ont rapidement acquis un prestige sans égal et de colossales richesses. Après l’abandon définitif de la Terre sainte au XIIIe siècle, leur rôle de troupe d’élite et de gardiens du saint Sépulcre n’a plus lieu d’être. Les templiers se replient donc en Occident dans leurs innombrables possessions, continuant d’accumuler des richesses. Tant et si bien que lorsque le roi Philippe le Bel décide de supprimer cet ordre devenu trop puissant et inutile, il charge ses hommes de ficeler un procès en hérésie accusant les Templiers des pires infamies pour être bien sûr de les voir monter sur le bûcher. Sorcellerie, idolâtrie, perversion, reniement du Christ, tels sont les principaux motifs qui vont amener les Templiers à être arrêtés le vendredi 13 octobre 1307 dans toutes les maisons templières de France puis à subir un procès inique conduit pendant sept années (7 ans de malheur) par les agents du roi pour aboutir à la condamnation du dernier maître des Templiers, Jacques de Molay, a être brûlé vif devant Notre-Dame de Paris.
Pourtant Philippe le bel ne put s’emparer de toutes les richesses des Templiers qui furent transmises à un autre ordre religieux : les Hospitaliers de St Jean devenus aujourd’hui les chevaliers de Malte. Quelles étaient les véritables raisons de l’acharnement du roi de France à l’encontre des chevaliers du Temple ? Pourquoi les Templiers se réunissaient-ils toujours en secret ? Avaient-ils réellement des choses à cacher ? Pratiquaient-ils l’alchimie ? Etaient-ils détenteur de secrets mystérieux dont voulait s’emparer le Pouvoir ? Les Templiers étaient-ils vraiment coupables des accusations portées contre eux ? Le dernier maître avait-il réellement proféré une malédiction à l’encontre du pape, du roi et de ses descendants, contribuant ainsi à faire sombrer le royaume dans le chaos de la guerre de cent ans et des épidémies ayant décimé la population française ? Mais surtout une question lancinante allait hanter les jours et les nuits de nombreux chercheurs : où était passé le fabuleux trésor des Templiers ?
Beaucoup d’hypothèses ont été lancées et particulièrement depuis le XIXe siècle où les romantiques, amateurs de légendes et d’histoires fabuleuses, s’emparèrent de ce sujet si extraordinaire. Procès inique ayant marqué les esprits au point de susciter des expressions populaires (vendredi 13 portant malheur ou chance…, 7 ans de malheur), secrets mystérieux (accrédités par le rôle majeur joué par les Templiers en Orient), sorcellerie,  alchimie, malédiction et trésor caché tels sont les ingrédients toujours fantasmés de la légende mythique des Templiers.

Pour en savoir plus

Salle des fêtes
Rue du Rampon

SOULAINES DHUYS

Tél. : 03 25 92 33 98
E-mail : Dominique.Mer@andra.fr
Site Internet : www.andra.fr

Localiser l'évènement

 

Partager cet article

| Autres